Le monoxyde de carbone

Date : Le 1/12/2022 à 13h50

Gaz invisible et inodore, le monoxyde de carbone est le gaz de tous les dangers !

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique qui touche chaque année plusieurs milliers de foyers en France, causant une centaine de décès. Il peut être émis par tous les appareils à combustion : chaudière, chauffage d’appoint, poêle, groupe électrogène ou cheminée.

Quels sont ses dangers ?

Le monoxyde de carbone est très difficile à détecter car il est inodore, invisible et non irritant. Après avoir été respiré, il prend la place de l’oxygène dans le sang et provoque des maux de têtes, nausées, vomissements, vertiges ou encore malaises. En moins d’une heure, ce gaz peut s’avérer mortel.

Quels appareils et quelles installations sont surtout concernés ?

Les intoxications au monoxyde de carbone proviennent essentiellement d'un mauvais fonctionnement d’un appareil ou d’un moteur à combustion, c’est-à-dire fonctionnant au bois, au charbon, au gaz, à l’essence, au fioul ou encore à l’éthanol :


  • Chaudières et chauffe-eau.
  • Poêles et cuisinières.
  • Cheminées et inserts, y compris les cheminées décoratives à l’éthanol.
  • Appareils de chauffage à combustion, d'appoint.
  • Groupes électrogènes ou pompes thermiques.
  • Engins à moteur thermique (voitures et certains appareils de bricolage notamment).
  • Braseros et barbecues.
  • Panneaux radiants à gaz.
  • Convecteurs fonctionnant avec des combustibles.

Quels sont les gestes à adopter pour éviter toute intoxication ?

  • Avant l'hiver, faites vérifier les installations de chauffage et vos conduits de fumée par un professionnel.
  • Veillez à une bonne aération et ventilation de votre logement tout au long de l'année (au moins 10 minutes par jour).
  • Respectez les consignes d’utilisation de vos appareils à combustion. Pas plus de 2 heures d'utilisation pour un chauffage d'appoint non électrique !
  • N’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, four, brasero, barbecue…
  • Si vous devez installer des groupes électrogènes, placez-les impérativement à l’extérieur des bâtiments.

Que faire en cas de suspicion ? 

Maux de tête, nausées et vertiges peuvent être le signe de la présence de monoxyde de carbone dans votre logement. Les personnes intoxiquées peuvent selon le niveau de gravité être pris en charge par les services d’urgences, hospitalisées ou placées en caisson hyperbare pendant quelques heures.


Si vous pensez être intoxiqué au monoxyde de carbone :

  • Aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres,
  • Arrêtez les appareils à combustion si possible,
  • Évacuez les locaux et vider les lieux de leurs occupants,
  • Appelez les secours :
    • 18 : Sapeurs-Pompier
    • 15 : Samu
    • 112 : Numéro unique d’urgence européen
  • Ne réintégrez pas les locaux avant d’avoir reçu l’avis d’un professionnel ou des Sapeurs-Pompiers.

Retrouvez toutes les informations sur la page dédiée de l'Agence régionale de santé : Monoxyde de carbone